Étiquettes

, ,

Europeana est un projet qui a été lancé en novembre 20081 par la Commission Européenne. Projet dont le budget projeté atteint 100 milliard d’euros, il a pour but à terme de former une bibliothèque numérique qui compilerait toutes les bibliothèques nationales européennes. Depuis ses débuts le projet est en constante évolution, il possède actuellement les documents provenant de pas moins de 1500 institutions culturelles (musées, bibliothèques, etc.). Vingts-sept pays contribuent à cette initiative qui n’est plus limitée à l’Europe, les États-Unis songeant à intégrer le projet.

Les auteurs de cette recherche font partie du collectif CIBER, groupe de chercheurs  interdisciplinaires et indépendants. CIBER produit de la recherche concernant le positionnement internet face à l’évolution du numérique2.

Qu’est-ce-que le comportement et l’utilisation lors de la recherche en plateforme numérique me direz-vous ?

Et bien, lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur un site internet par exemple, plusieurs manières existent pour savoir comment celui-ci utilise les outils présents sur le site internet ou sur qu’elles bannières et liens l’utilisateur a cliqué.

L’analyse de ces historiques de consultation compilées aux informations concernant l’adresse IP de l’utilisateur permettent de connaître les habitudes de consultation des lecteurs ainsi que le nombre de fois et les chemins que l’utilisateur a emprunter pour trouver son information.

Dans cet article les techniques utilisées sont ; Google Analytics, Clickstream, Logs.

Google analytics est un outil développé par Google qui permet entre autre de connaître la provenance de vos utilisateurs (moteur de recherche, médias sociaux, etc.).

Les clickstream (flux de clics) sont en fait l’enregistrement des clics qui ont été fait sur une page.

Les logs sont en fait les journaux d’évènements et d’accès aux fichiers.

Le but des auteurs était donc non seulement d’observer le comportement et l’utilisation des utilisateurs d’une plateforme multimédia pendant la recherche mais aussi de voir les différentes possibilités et limites de Google Analytics.

Les données récoltées ont permis d’isoler trois types d’utilisateurs :

Utilisateurs fidélisés : chercheurs, curieux, ils reviennent régulièrement ou au moins 8 fois.

Utilisateurs renvoyés par les médias sociaux : ils cliquent sur un lien posté sur un média social (blog, Facebook, Twitter, etc.).

Utilisateurs attirés par les expositions : les expositions étant fréquentes de nombreuses personnes peuvent être attirées par une exposition précise à un moment donné.

Les types d’utilisateurs sont classés du plus collant au moins collant. Europeana cherchant à fidéliser ses utilisateurs en langage technique on parle “d’augmenter sa viscosité” !

Constat

Du lancement jusqu’à 2011, la fréquentation a augmenté de 120 % !

La fréquentation est saisonnière et suit le calendrier académique, nous avons la confirmation que les chercheurs en Sciences Humaines sont de grands utilisateurs de la plateforme. Les expositions temporaires ont eu un potentiel d’attraction très fort et ont permis d’attirer plus d’utilisateurs. Le public attiré par les expositions visite plus longtemps les pages d’Europeana.

 Conclusion

Google Analytics était efficace, mais malheureusement certaines informations étaient difficilement exploitables. Par exemple cet instrument a refusé d’utiliser des connexions provenant de Chine jugeant que la proportion des connexions était dues à des connexions automatiques de robots, or vu la croissante population chinoise, il n’était pas à exclure que cela soit vraiment des utilisateurs.

Journal de clic incomplet, journal de log partiel ? Malheureusement les journaux relatant les clics et les logs étaient incomplets, il était donc difficile d’avoir une vision global du nombre de connexions et d’informations relatives à chaque page.

L’analyse des trois techniques ne se chevauchent malheureusement pas parfaitement, les journaux de logs par exemple n’étaient conservés que durant deux ans l’étude or, s’étale sur trois ans. Certaines fonctionnalités n’était pas active au début de l’étude comme par exemple Google Analytics ne recensait pas les flux provenant de médias sociaux (25% des connexions).

En conclusion, l’usage des trois méthodes a permis de donner une vision globale des usages et de comportements sur Europeana.

Mon avis…

Le thème était très intéressant et donne une nouvelle analyse sur l’utilisation des techniques d’observation. Même si j’estime qu’il est dommage que l’étude soit incomplète. Beaucoup d’incertitudes relatives à la conservation des cookies demeurent.

On peut légitimement se poser la question de l’intérêt d’une analyse des utilisations et comportements des utilisateurs. Or, si de prime abord de telles méthodes peuvent paraître invasives envers l’utilisateur une autre réalité se cache derrière ces techniques.

Europeana coûte 30 millions d’euros par an, essentiellement Européenne il est claire qu’elle représente le type de structure sujette aux restrictions budgétaires. Ce type de recherches permet justement aux gestionnaires de plateformes et sites internet de pouvoir comprendre les modifications qui pourraient être faites sur leur plateforme. Cela en tenant compte des informations reçues pour améliorer l’attractivité et le contenu proposé aux utilisateurs.

Justifier son budget en devenant un acteur incontournable est la tactique la plus simple pour assurer sa pérennité.

Sources

[1] News & Press center. Europeana [en ligne]. [s.d.]. [Consulté le 27 décembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://pro.europeana.eu/web/guest/news%20?utm_source=portalmenu&utm_medium=portal&utm_campaign=Portal%2Bmenu

[2] CIBER Research. CIBER RESEARCH [en ligne]. [24 février 2014]. [Consulté le 27 décembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://ciber-research.eu/CIBER_Research_Ltd.html

[3] Chen, Chuanfu, Larsen, Ronald (Eds.), 2014. Information Seeking Behaviour and Usage on a Multi-media Platform: Case Study Europeana. In : Library and Information Sciences [En ligne]. London : Springer, pp. 57-78. [Consulté le 27 décembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://link.springer.com/book/10.1007%2F978-3-642-54812-3
[4] Europeana. Wikipédia : l’encyclopédie libre [en ligne]. Dernière modification de cette page le 17 décembre 2014 à 20:57. [Consulté le 27 décembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Europeana
Advertisements