Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Les étudiants du Master IS débutent ce mois-ci leur projet de recherche qui s’achèvera début 2018 avec la publication de leurs résultats sous forme de mémoire de recherche. Un poster scientifique présentera le projet, sa méthodologie et les premiers résultats : la session de présentation aura lieu le 14 décembre 2017 à la HEG.

Il s’agit pour eux de mener à bien une recherche originale en sciences de l’information en produisant et communiquant des connaissances scientifiques nouvelles.

Cette année, la liste des sujets proposés aux étudiants était très variée : veille, gouvernance de l’information, risques informationnels, archives institutionnelles ou encore gestion des données de la recherche sont quelques-unes des grandes thématiques qui ont été choisies.

blog

Les projets de recherche dans le détail

Une évaluation de la qualité des métriques d’Alexa en webométrie posera aux étudiants la question de la transparence des données : peut-on avoir confiance dans les données d’Alexa.com ? Comment faire pour avoir des données normalisées et transparentes du web ?

Deux sujets concernant la veille interrogeront d’une part les sources (Twitter, Google News, Bing, etc.) et leur pertinence et d’autre part les outils de surveillance et leur recouvrement : quelles sources sont les plus pertinentes, bruitées ou encore couvrantes ? Quels outils de veille sont les plus performants pour couvrir un champ informationnel précis ?

Une étude sur cinq mois de tweets géolocalisés en Suisse proposera aux étudiants d’explorer ces données afin d’offrir une description quantitative globale de ces données et questionnera la signifiance de cette ressource et plus largement l’opportunité de l’archivage des tweets suisses.

Dans le cadre du projet « EU29 Information Governance Maturity in EU Public Administration » (InterPARES Trust), un groupe d’étudiants cherchera à connaître la perception de la gouvernance de l’information des gestionnaires de l’information dans les administrations publiques, en dressant notamment un état de l’art et en conduisant des entretiens.

La gestion des risques informationnels dans les organisations est devenue une compétence importante pour le professionnel de l’information. Afin de répondre aux enjeux à la fois technologiques et juridiques des risques informationnels, les étudiants offriront un état de l’art inédit qui permettra de définir et d’offrir une typologie des risques et des outils existants pour y faire face.

Au sein d’un projet de Swissuniversities, des étudiants interrogeront l’opportunité d’archives institutionnelles unifiées en acquérant des articles écrits par des chercheurs suisses à partir d’archives institutionnelles internationales. Tout en respectant les licences internationales, quelles seraient les possibilités d’accéder aux full-text directement à la source ?

Les institutions scientifiques suisses seront contraintes, à l’avenir, de mettre à disposition leurs données de la recherche. Dans ce contexte, un groupe d’étudiants cherchera à concevoir une chaîne des services internes utilisant une solution Open Source pour la curation des données tout au long du Data Life Cycle.

Afin d’offrir aux données de la recherche des identifiants pérennes pour en assurer une bonne citation, mais aussi la création d’identités de confiance, ce projet de recherche invitera les étudiants à établir un panorama comparatif et visuel des identifiants existants et à esquisser un modèle en respectant la particularité de la situation suisse.

Twitter

Exemple de poster scientifique de la saison 2015: « GEo Tweet: exploration des tweets géolocalisés à Genève »

Les étudiants posteront régulièrement sur ce blog des contributions qui feront état de leurs résultats, ainsi que d’une réflexion autour du Data Management Plan (DMP), la gestion active et l’archivage à long terme des données issues de leur projet.

L’ensemble de la filière leur souhaite bonne chance dans cet important travail et se réjouit de découvrir leurs premiers résultats!

Publicités