Étiquettes

, , , , , ,

Lors de notre précédent billet, nous avions surtout évoqué les avantages/inconvénients de cette méthode, l’aspect préparatoire et l’importance du modérateur.

Maintenant que ce focus group est terminé, nous aimerions partager en quelques mots notre expérience.

Tous les participants sont arrivés à l’heure, ce qui a grandement facilité l’organisation. Car en cas de retard conséquent, nous n’avions pas prévu la manière la plus adéquate de réagir (attendre tout en essayant de meubler sans trop entrer dans la thématique ? Si oui, combien de temps ? Commencer sans la personne ? Lui poser les questions manquantes à la fin de l’entretien ?).

A noter que nous avons eu un désistement de dernière minute. Cela n’a pas porté trop à conséquence, car nous avions convié davantage de personnes que prévu initialement pour palier cette éventualité.

Comme tous nos interlocuteurs se connaissaient, ils se sont immédiatement sentis à l’aise et les échanges sont apparus naturels. Dès qu’ils se sont assis, les discussions ont rapidement commencé sur le sujet de l’accessibilité de l’œuvre dans un musée. Il a donc fallu au modérateur prendre le train en marche en essayant de cadrer discrètement les discussions. Évidemment, l’ordre des questions n’ayant pas pu être forcément respecté, tout l’enjeu était de ne jamais perdre de vue l’ensemble des thèmes que nous voulions aborder, ce qui a demandé une certaine concentration.

Finalement, personne n’a pris une place exagérée dans les discussions et tout le monde a pu s’exprimer équitablement, parfois avec l’aide du modérateur. Le temps prévu initialement a été globalement respecté, nous avions d’ailleurs placé en dernier les questions de moindre importance.

Si nous devions donner quelques conseils :

  • Prévoir, lors de l’organisation, tous les détails et tous les scénarios possibles
  • Ne pas se focaliser sur l’ordre des questions, mais faire preuve de souplesse
  • Ne pas placer des smartphone à proximité de l’enregistreur audio, ce qui peut parasiter l’enregistrement
  • Boissons et nourriture permettent de détendre l’atmosphère
  • Et surtout sourire et être détendu

Nous ne pouvons que recommander ce type de discussion qui nous a apporté de nombreuses et précieuses informations.

Bon courage à ceux qui tenteraient l’expérience.

Manon Saudan, Massimiliano Mennillo et Marco Marchetti