Étiquettes

, , , ,

Parmi les nombreux modes d’accès à l’offre numérique, nous nous sommes intéressées à celui des dispositifs de lecture mobiles, telles que les liseuses et tablettes. Dans ce domaine, les bibliothèques se retrouvent confrontées à un certain nombre de problématiques, tout en étant prises dans l’imbroglio économico-juridico-technique des acteurs de la chaîne du livre numérique. En outre, leurs besoins varient selon leur public cible et le type de publications électroniques proposé. Ainsi, si les bibliothèques académiques privilégieront  des publications sous forme d’articles et une « pluralité des modes de diffusion et de supports »,  une bibliothèque municipale pourra proposer des romans accessibles facilement par le biais d’une liseuse (cf. http://www.ecriture-technologie.com/?page_id=1859).

Les initiatives en matière de prêt de dispositifs mobiles de lecture numérique se multiplient dans les bibliothèques à travers le monde. Mais l’offre à destination des bibliothèques est encore très spartiate et celles-ci ont un pouvoir de négociation relativement faible, tout en étant fortement concurrencées par les grands distributeurs qui commencent même à prêter des livres numériques à travers leur propre marque de liseuse.

En Suisse, en parallèle au développement de l’offre numérique en bibliothèque, différentes initiatives de prêt de dispositifs ont vu le jour, mais leur diversité nous a conduites à vouloir dresser un panorama de cette offre, tout en ayant le point de vue des bibliothécaires. En effet, à part l’étude de Rudolf Mumenthaler, E-Books und E-Reader in Bibliotheken, il n’existe pas d’étude sur ce sujet au niveau national, et rares sont celles qui traitent d’une région spécifique.  La multiplicité et la diversité des expériences, entamées, parfois peu valorisées, nous pousse à établir un état de la question pour la Suisse.

C’est à travers un questionnaire en ligne que nous avons choisi de recueillir les données, avis et questionnements des bibliothèques de Suisse tant en matière d’offre numérique que de mise à disposition de dispositifs mobiles.

Pour rendre visible tant  les bibliothèques mettant ce service à disposition des lecteurs, que notre recherche, nous élaborons, sur la base des résultats une carte online (telle que celle élaborée pour la France) ; notre volonté étant de pérenniser ce projet à travers la mise à jour de cette carte.

Valérie Ottesen et Roxane Pagnamenta

Advertisements