Étiquettes

Rendre publics ses travaux, les faire connaître, échanger avec d’autres chercheurs (et donc construire et entretenir son réseau), vulgariser ses recherches, se positionner sur un champ d’étude, informer de son actualité scientifique, garder une trace de son activité… L’intérêt des blogs pour la recherche a déjà été largement exposé et débattu. La célèbre chaîne « Why blog » initiée en 2008 fournit une foule d’arguments qui devraient finir de convaincre les plus sceptiques que ce mode de publication a toute sa place dans le quotidien du chercheur.

Marin Dacos et Pierre Mounier, se référant à Latour, soulignent l’ampleur et l’importance du « peuple de documents » produit et/ou accumulé tout au long du processus de recherche(1). Ainsi, par exemple, grilles d’observation, photographies, compte-rendus de lecture, grilles d’entrevue et carnet de notes jouent-ils un rôle primordial dans la recherche. Ces documents sont le matériau permettant au chercheur d’alimenter son raisonnement, de construire sa analyse, in fine, de publier dans des canaux plus officiels (articles, ouvrages, posters…). C’est dans cet esprit que le blog peut être envisagé(2) : un carnet de recherche numérique permettant au chercheur de documenter et soutenir son activité scientifique.

Stéphanie Pouchot

Notes :

(1) « Les carnets de recherches en ligne, espace d’une conversation scientifique décentrée« , in Lieux de savoir, Tome 2, Gestes et supports du travail savant, Paris : Albin Michel, 2011.

(2) La plateforme multilingue Hypotheses.org donne un aperçu de la variété des formes que peuvent prendre les blogs de recherche.